X

L’hydrolienne de Clément : vers une source d’énergie non polluante

L’homme cherche depuis plusieurs années des solutions efficaces pour réduire au maximum les émissions de CO2 à travers les quatre coins du globe. Se mettre au vélo, recycler, consommer moins d’électricité à la maison, etc. sont autant de solutions proposées. Mais, il y a aussi l’idée de se mettre à l’énergie renouvelable comme l’hydrolienne de Clément. De quoi s’agit-il et pourquoi cette création est-elle intéressante ?

À propos de l’hydrolienne de Clément

François Clément est un inventeur Français qui a déjà reçu la médaille d’or du concours Lépine en 1991 grâce à son passe-amarre. À sa retraite, il invente un nouveau modèle d’hydrolienne et le présente comme une solution intéressante pour produire de l’électricité. Celui-ci est composé d’un catamaran de 3 mètres et d’une turbine nouvelle génération qui tourne autour d’un axe vertical afin d’entrainer un alternateur électrique. Cette hydrolienne dispose d’un brevet de l’Institut national de la propriété industrielle, Inpi. Elle est aussi reconnue officiellement par les Pays-Bas, le pays référence en matière d’énergies marines renouvelables.

Les atouts de l’hydrolienne de Clément

La machine de Clément n’a rien à avoir avec les prototypes qui nécessitent une immersion en très grande profondeur et qui sont destinés à la production de 500 KWh par an. Avec un faible courant de surface, comme celle d’une rivière ou d’un fleuve, l’appareil pourrait produire de l’énergie capable de subvenir aux besoins quotidiens d’un habitat léger, d’une maison familiale, d’un moulin ou d’une longère.
En outre, elle peut être implantée à différents endroits. L’installation ne risque pas d’endommager les fonds marins puisqu’il s’agit d’une hydrolienne de taille moyenne. Il n’aura qu’un impact minimal sur la vie marine et sur l’environnement en général. L’hydrolienne comme son confrère l’éolienne est une source d’énergie naturelle et non polluante. D’ailleurs, l’inventeur a déjà soumis son hydrolienne à l’étude auprès de quelques scientifiques, dont Edwan Salomon, un diplômé en mécanique des fluides et en architecture navale. Beaucoup ont affirmé que cette création innovatrice a un bon rendement énergétique.


Les deux prototypes d’hydroliennes de Clément.

Où en est l’hydrolienne de Clément actuellement ?

L’hydrolienne de Clément se présente comme l’une des solutions de production d’énergie renouvelable les plus intéressantes de ces dernières années. Malheureusement pour l’heure, les entreprises françaises du secteur de l’énergie ne lui accordent que peu d’importance. Les dépenses d’investissement pour le catamaran et les turbines de l’hydrolienne de Clément sont de 750 € HT par an. Pour changer une turbine, il faut compter dans les 400 € HT et pour la maintenance il faut mettre de côté aux environs de 200 € HT par an. L’installation sur fond marin est un autre investissement. L’inventeur veut aujourd’hui se tourner vers des entreprises étrangères pour donner un avenir à son projet.

Pour contacter François Clément l’inventeur : clement561000@gmail.com

Équipe Solidaire: Nous sommes des volontaires qui partagent nos visions afin de créer un monde meilleur avec le plus grand nombre. Aidez-nous à faire de ce site un projet grandiose et améliorer le sort de notre planète! Si vous souhaitez vous aussi publier sur notre site, contactez-nous.
Related Post