Tourisme solidaire

Ghana
Photo Jodi Cobb

Le tourisme solidaire, aussi appelé tourisme équitable, est un mode de tourisme qui se veut moteur du développement économique des régions qu’il touche et en solidarité avec les peuples qui y vivent. Il est aux antipodes d’un tourisme de masse à la recherche d’une détente à moindre coût grâce à une main d’œuvre bon marché et malléable conjuguées à des gouvernements souvent bornés à une politique de développement touristique de court terme et aux intérêts des multinationales du tourisme. Les projets touristiques solidaires sont donc élaborés avec les communautés autochtones...





vivant sur le lieu en question ou en accord avec ces derniers. Une partie des revenus justes et stables est reversée à la collectivité locale afin d’assurer un développement à long terme de la région.

Pourquoi le voyage ?

Le voyage est un moyen d’ouverture d’esprit. Il permet de confronter nos habitudes de vie à celle des autres afin d’en apprendre un peu plus sur soi-même et le monde qui nous entoure. Le problème, c’est que de plus en plus, le voyage n’est plus pris comme une occasion de s’ouvrir sur le monde, mais comme une occasion de repos dans les clubs de détente construits sur mesure pour les occidentaux. Trop souvent, ce n’est pas en tant qu’invité que les gens se présentent dans un pays, mais en tant que petits colonisateurs. Syndrome qui tend d’ailleurs à être entretenu par les compagnies de voyage puisqu’ils savent pertinemment que les touristes adorent ça. Une fois que l’on a saisi cela, il est facile de comprendre les réactions quelque peu racistes que peuvent entretenir les populations locales face aux touristes. Le but initial de confronter nos habitudes de vie n’existe plus puisqu’un mur se crée entre les touristes et les natifs.

Comment agir sur place

Lorsque vous êtes sur place (de tous voyages), vous devez faire très attention à respecter certaines règles. Vous vous devez de vous abstenir de toute attitude ou de commentaires qui pourrait troubler l’équilibre social de la région. Vous devez également agir de façon convenable vis-à-vis des populations qui vous accueillent. Cela inclut de ne pas détruire l’environnement, de ne pas soutenir des activités non-solidaires et de ne pas céder à la tentation de donner de l’argent à quiconque si cela n’est pas placé sous le contrôle des responsables de la communauté d’accueil.

Je veux partir !

Vous voulez partir ? Quelle bonne nouvelle ! La question à vous poser c’est si vous voulez partir seul ou en voyage solidaire organisé. Il n’y pas de mal à partir seul par ses propres moyens, mais le meilleur moyen d’éviter d’agir de façon non solidaire sur place est de s’informer préalablement sur les conditions dans lesquelles votre voyage se déroulera. Je vous propose quelques sites qui pourraient vous intéresser dont ce site très complet sur le voyage et le tourisme responsable.

La liste des sites s’agrandira au fil du temps. N’hésitez pas à soumettre un site à l’adresse sargeb [at] gmail [dot] com